Links

Comment installer et utiliser Docker sur Ubuntu 20.04 | DigitalOcean

Docker est une application qui simplifie le processus de gestion des processus d'application dans les conteneurs. Les conteneurs vous permettent d'exécuter vos applications dans des processus isolés des ressources. Ils sont similaires aux machines virtuelles, mais les conteneurs sont plus portables, plus respectueux des ressources et plus dépendants du système d'exploitation hôte.
Pour une introduction détaillée aux différents composants d'un conteneur Docker, consultez l'Écosystème Docker : Une introduction aux composants communs.
Dans ce tutoriel, vous allez installer et utiliser Docker Community Edition (CE) sur Ubuntu 20.04. Vous allez installer Docker lui-même, travailler avec des conteneurs et des images, et pousser une image vers un référentiel Docker.

Conditions préalables

Pour suivre ce tutoriel, vous aurez besoin des éléments suivants :

Étape 1 — Installation de Docker

Le package d'installation Docker disponible dans le référentiel officiel Ubuntu peut ne pas être la dernière version. Pour être sûr de disposer de la dernière version, nous allons installer Docker à partir du référentiel officiel Docker. Pour ce faire, nous allons ajouter une nouvelle source de paquets, ajouter la clé GPG de Docker pour nous assurer que les téléchargements sont valables, puis nous installerons le paquet.
Tout d'abord, mettez à jour votre liste de packages existante :
sudo apt update
Ensuite, installez quelques paquets pré-requis qui permettent à apt d'utiliser les paquets sur HTTPS :
sudo apt install apt-transport-https ca-certificates curl software-properties-common
Ensuite, ajoutez la clé GPG du dépôt officiel de Docker à votre système :
curl -fsSL https://download.docker.com/linux/ubuntu/gpg | sudo apt-key add -
Ajoutez le référentiel Docker aux sources APT :
sudo add-apt-repository "deb [arch=amd64] https://download.docker.com/linux/ubuntu focal stable"
Ensuite, mettez à jour la base de données des paquets avec les paquets Docker à partir du référentiel qui vient d'être ajouté :
sudo apt update
Assurez-vous que vous êtes sur le point d'installer à partir du dépôt Docker et non du dépôt Ubuntu par défaut :
apt-cache policy docker-ce
Vous verrez un résultat comme celui-ci, bien que le numéro de version du Docker puisse être différent :
Output of apt-cache policy docker-ce
docker-ce:
Installed: (none)
Candidate: 5:19.03.9~3-0~ubuntu-focal
Version table:
5:19.03.9~3-0~ubuntu-focal 500
500 https://download.docker.com/linux/ubuntu focal/stable amd64 Packages
Notez que le docker-ce n'est pas installé, mais que le candidat à l'installation provient du dépôt Docker pour Ubuntu 20.04 (focal).
Enfin, installez Docker :
sudo apt install docker-ce
Le Docker devrait maintenant être installé, le démon démarré, et le processus autorisé à démarrer au boot. Vérifiez qu'il tourne :
sudo systemctl status docker
La sortie devrait être similaire à ce qui suit, montrant que le service est actif et en cours d'exécution :
Output● docker.service - Docker Application Container Engine
Loaded: loaded (/lib/systemd/system/docker.service; enabled; vendor preset: enabled)
Active: active (running) since Tue 2020-05-19 17:00:41 UTC; 17s ago
TriggeredBy: ● docker.socket
Docs: https://docs.docker.com
Main PID: 24321 (dockerd)
Tasks: 8
Memory: 46.4M
CGroup: /system.slice/docker.service
└─24321 /usr/bin/dockerd -H fd:// --containerd=/run/containerd/containerd.sock
L'installation de Docker vous donne maintenant non seulement le service Docker (démon) mais aussi l'utilitaire en ligne de commande docker, ou le client Docker. Nous allons voir comment utiliser la commande docker plus loin dans ce tutoriel.

Étape 2 — Exécution de la commande Docker sans sudo (facultatif)

Par défaut, la commande docker ne peut être exécutée que par l'utilisateur root ou par un utilisateur du groupe docker, qui est automatiquement créé lors du processus d'installation de Docker. Si vous essayez d'exécuter la commande docker sans la faire précéder de sudo ou sans être dans le groupe docker, vous obtiendrez un résultat comme celui-ci :
Outputdocker: Cannot connect to the Docker daemon. Is the docker daemon running on this host?.
See 'docker run --help'.
Si vous voulez éviter de taper sudo chaque fois que vous exécutez la commande docker, ajoutez votre nom d'utilisateur au groupe docker :
sudo usermod -aG docker ${USER}
Pour appliquer la nouvelle appartenance au groupe, déconnectez-vous du serveur et reconnectez-vous, ou tapez ce qui suit :
su - ${USER}
Vous serez invité à saisir le mot de passe utilisateur pour continuer.
Vérifiez que votre utilisateur est maintenant ajouté au groupe docker en tapant :
id -nG
Outputsammy sudo docker
Si vous devez ajouter un utilisateur au groupe docker pour lequel vous n'êtes pas connecté, déclarez ce nom d'utilisateur explicitement :
sudo usermod -aG docker username
La suite de cet article suppose que vous exécutez la commande docker en tant qu'utilisateur dans le groupe docker. Si vous choisissez de ne pas le faire, veuillez faire précéder les commandes de sudo.
Examinons maintenant la commande docker.

Étape 3 — Utilisation de la commande Docker

L'utilisation de docker consiste à lui faire passer une chaîne d'options et de commandes suivie d'arguments. La syntaxe prend cette forme :
docker [option] [command] [arguments]
Pour voir toutes les sous-commandes disponibles, tapez :
docker
À partir du docker 19, la liste complète des sous-commandes disponibles est incluse :
Output attach Attach local standard input, output, and error streams to a running container
build Build an image from a Dockerfile
commit Create a new image from a container's changes
cp Copy files/folders between a container and the local filesystem
create Create a new container
diff Inspect changes to files or directories on a container's filesystem
events Get real time events from the server
exec Run a command in a running container
export Export a container's filesystem as a tar archive
history Show the history of an image
images List images
import Import the contents from a tarball to create a filesystem image
info Display system-wide information
inspect Return low-level information on Docker objects
kill Kill one or more running containers
load Load an image from a tar archive or STDIN
login Log in to a Docker registry
logout Log out from a Docker registry
logs Fetch the logs of a container
pause Pause all processes within one or more containers
port List port mappings or a specific mapping for the container
ps List containers
pull Pull an image or a repository from a registry
push Push an image or a repository to a registry
rename Rename a container
restart Restart one or more containers
rm Remove one or more containers
rmi Remove one or more images
run Run a command in a new container
save Save one or more images to a tar archive (streamed to STDOUT by default)
search Search the Docker Hub for images
start Start one or more stopped containers
stats Display a live stream of container(s) resource usage statistics
stop Stop one or more running containers
tag Create a tag TARGET_IMAGE that refers to SOURCE_IMAGE
top Display the running processes of a container
unpause Unpause all processes within one or more containers
update Update configuration of one or more containers
version Show the Docker version information
wait Block until one or more containers stop, then print their exit codes
Pour voir les options disponibles pour une commande spécifique, tapez :
docker docker-subcommand --help
Pour voir les informations sur Docker à l'échelle du système, utilisez :
docker info
Examinons certaines de ces commandes. Nous allons commencer par travailler avec des images.

Étape 4 — Travailler avec des images Docker

Les conteneurs Docker sont construits à partir d'images Docker. Par défaut, Docker tire ces images de Docker Hub, un registre Docker géré par Docker, l'entreprise à l'origine du projet Docker. Tout le monde peut héberger ses images Docker sur Docker Hub, de sorte que la plupart des applications et des distributions Linux dont vous aurez besoin y auront des images hébergées.
Pour vérifier si vous pouvez accéder et télécharger des images de Docker Hub, tapez :
docker run hello-world
La sortie indiquera que Docker fonctionne correctement :
OutputUnable to find image 'hello-world:latest' locally
latest: Pulling from library/hello-world
0e03bdcc26d7: Pull complete
Digest: sha256:6a65f928fb91fcfbc963f7aa6d57c8eeb426ad9a20c7ee045538ef34847f44f1
Status: Downloaded newer image for hello-world:latest
Hello from Docker!
This message shows that your installation appears to be working correctly.
...
Au départ, Docker n'a pas pu trouver l'image hello-world localement, il a donc téléchargé l'image depuis Docker Hub, qui est le référentiel par défaut. Une fois l'image téléchargée, Docker a créé un conteneur à partir de l'image et l'application dans le conteneur s'est exécutée, affichant le message.
Vous pouvez rechercher des images disponibles sur Docker Hub en utilisant la commande docker avec la sous-commande search. Par exemple, pour rechercher l'image Ubuntu, tapez :
docker search ubuntu
Le script va parcourir Docker Hub et retourner une liste de toutes les images dont le nom correspond à la chaîne de recherche. Dans ce cas, la sortie sera similaire à celle-ci :
OutputNAME DESCRIPTION STARS OFFICIAL AUTOMATED
ubuntu Ubuntu is a Debian-based Linux operating sys… 10908 [OK]
dorowu/ubuntu-desktop-lxde-vnc Docker image to provide HTML5 VNC interface … 428 [OK]
rastasheep/ubuntu-sshd Dockerized SSH service, built on top of offi… 244 [OK]
consol/ubuntu-xfce-vnc Ubuntu container with "headless" VNC session… 218 [OK]
ubuntu-upstart Upstart is an event-based replacement for th… 108 [OK]
ansible/ubuntu14.04-ansible Ubuntu 14.04 LTS with
...
Dans la colonne OFFICIAL, OK indique une image construite et soutenue par l'entreprise à l'origine du projet. Une fois que vous avez identifié l'image que vous souhaitez utiliser, vous pouvez la télécharger sur votre ordinateur à l'aide de la sous-commande pull.
Exécutez la commande suivante pour télécharger l'image officielle d’ubuntu sur votre ordinateur
docker pull ubuntu
Vous verrez la sortie suivante :
OutputUsing default tag: latest
latest: Pulling from library/ubuntu
d51af753c3d3: Pull complete
fc878cd0a91c: Pull complete
6154df8ff988: Pull complete
fee5db0ff82f: Pull complete
Digest: sha256:747d2dbbaaee995098c9792d99bd333c6783ce56150d1b11e333bbceed5c54d7
Status: Downloaded newer image for ubuntu:latest
docker.io/library/ubuntu:latest
Une fois qu'une image a été téléchargée, vous pouvez alors lancer un conteneur en utilisant l'image téléchargée avec la sous-commande run. Comme vous l'avez vu avec l'exemple hello-world, si une image n'a pas été téléchargée lorsque docker est exécuté avec la sous-commande run, le client Docker téléchargera d'abord l'image, puis lancera un conteneur en l'utilisant.
Pour voir les images qui ont été téléchargées sur votre ordinateur, tapez :
docker images
La sortie ressemblera à ce qui suit :
OutputREPOSITORY TAG IMAGE ID CREATED SIZE
ubuntu latest 1d622ef86b13 3 weeks ago 73.9MB
hello-world latest bf756fb1ae65 4 months ago 13.3kB
Comme vous le verrez plus loin dans ce tutoriel, les images que vous utilisez pour gérer les conteneurs peuvent être modifiées et utilisées pour générer de nouvelles images, qui peuvent ensuite être téléchargées (poussées est le terme technique) vers Docker Hub ou d'autres registres Docker.
Voyons comment exécuter des conteneurs plus en détail.

Étape 5 — Exécution d'un conteneur Docker

Le conteneur hello-world que vous avez exécuté à l'étape précédente est un exemple de conteneur qui fonctionne et qui quitte après avoir émis un message de test. Les conteneurs peuvent être beaucoup plus utiles que cela, et ils peuvent être interactifs. Après tout, ils sont similaires aux machines virtuelles, mais ils sont plus économes en ressources.
À titre d'exemple, exécutons un conteneur en utilisant la dernière image d'Ubuntu. La combinaison des commutateurs -i et -t vous donne un accès interactif au shell dans le conteneur :
docker run -it ubuntu
Votre invite de commande devrait changer pour refléter le fait que vous travaillez maintenant à l'intérieur du conteneur et devrait prendre cette forme :
Notez l'identifiant du conteneur dans l'invite de commande. Dans cet exemple, il s'agit de d9b100f2f636. Vous aurez besoin de cet ID de conteneur plus tard pour identifier le conteneur lorsque vous voudrez le supprimer.
Vous pouvez maintenant exécuter n'importe quelle commande à l'intérieur du conteneur. Mettons par exemple à jour la base de données des paquets à l'intérieur du conteneur. Vous ne devez pas préfixer une commande avec sudo, car vous opérez à l'intérieur du conteneur en tant qu'utilisateur root :
apt update
Ensuite, installez n'importe quelle application dans le conteneur. Installons Node.js :
apt install nodejs
Ceci installe Node.js dans le conteneur à partir du dépôt officiel d'Ubuntu. Une fois l'installation terminée, vérifiez que Node.js est installé :
node -v
Vous verrez le numéro de version affiché dans votre terminal :
Outputv10.19.0
Les modifications que vous apportez à l'intérieur du conteneur ne s'appliquent qu'à ce conteneur.
Pour quitter le conteneur, tapez exit à l'invite.
Voyons maintenant comment gérer les conteneurs sur notre système.

Étape 6 — Gestion des conteneurs Docker

Après avoir utilisé Docker pendant un certain temps, vous aurez de nombreux conteneurs actifs (en cours d'exécution) et inactifs sur votre ordinateur. Pour voir les actifs, utilisez :
docker ps
Vous verrez une sortie similaire à celle-ci :
OutputCONTAINER ID IMAGE COMMAND CREATED
Dans ce tutoriel, vous avez lancé deux conteneurs ; un à partir de l'image hello-world et un autre à partir de l'image ubuntu. Les deux conteneurs ne sont plus actifs, mais ils existent toujours sur votre système.
Pour voir tous les conteneurs, actifs et inactifs, exécutez docker ps avec le commutateur -a :
docker ps -a
Vous verrez une sortie semblable à celle-ci :
1c08a7a0d0e4 ubuntu "/bin/bash" 2 minutes ago Exited (0) 8 seconds ago quizzical_mcnulty
a707221a5f6c hello-world "/hello" 6 minutes ago Exited (0) 6 minutes ago youthful_curie
Pour voir le dernier conteneur que vous avez créé, passez-le au commutateur -l :
docker ps -l
CONTAINER ID IMAGE COMMAND CREATED STATUS PORTS NAMES
1c08a7a0d0e4 ubuntu "/bin/bash" 2 minutes ago Exited (0) 40 seconds ago quizzical_mcnulty
Pour démarrer un conteneur arrêté, utilisez docker start, suivi de l'ID du conteneur ou de son nom. Démarrons le conteneur basé sur Ubuntu avec l'ID de 1c08a7a0d0e4 :
docker start 1c08a7a0d0e4
Le conteneur démarrera, et vous pouvez utiliser docker ps pour voir son statut
OutputCONTAINER ID IMAGE COMMAND CREATED STATUS PORTS NAMES
1c08a7a0d0e4 ubuntu "/bin/bash" 3 minutes ago Up 5 seconds quizzical_mcnulty
Pour arrêter un conteneur en cours d'exécution, utilisez docker stop, suivi de l'ID ou du nom du conteneur. Cette fois, nous utiliserons le nom que Docker a attribué au conteneur, qui est quizzical_mcnulty :
docker stop quizzical_mcnulty
Une fois que vous avez décidé que vous n'avez plus besoin d'un conteneur, retirez-le avec la commande docker rm, en utilisant à nouveau l'ID ou le nom du conteneur. Utilisez la commande docker ps -a pour trouver l'ID ou le nom du conteneur associé à l'image hello-world et supprimez-le.
docker rm youthful_curie
Vous pouvez démarrer un nouveau conteneur et lui donner un nom en utilisant le commutateur --name. Vous pouvez également utiliser le commutateur --rm pour créer un conteneur qui se supprime de lui-même lorsqu'il est arrêté. Voir la commande docker run help pour plus d'informations sur ces options et d'autres.
Les conteneurs peuvent être transformés en images que vous pouvez utiliser pour construire de nouveaux conteneurs. Voyons comment cela fonctionne.

Étape 7 — Transformation d'un conteneur en une image Docker

Lorsque vous démarrez une image Docker, vous pouvez créer, modifier et supprimer des fichiers comme vous le pouvez avec une machine virtuelle. Les modifications que vous apportez ne s'appliqueront qu'à ce conteneur. Vous pouvez le démarrer et l'arrêter, mais une fois que vous l'aurez détruit avec la commande docker rm, les modifications seront perdues pour de bon.
Cette section vous montre comment enregistrer l'état d'un conteneur en tant que nouvelle image Docker.
Après avoir installé Node.js dans le conteneur Ubuntu, vous avez maintenant un conteneur qui s'exécute à partir d'une image, mais le conteneur est différent de l'image que vous avez utilisée pour le créer. Mais vous pourriez vouloir réutiliser ce conteneur Node.js comme base pour de nouvelles images plus tard.
Ensuite, effectuez les modifications dans une nouvelle instance d'image Docker à l'aide de la commande suivante.
docker commit -m "What you did to the image" -a "Author Name" container_id repository/new_image_name
Le commutateur -m est destiné au message de validation qui vous aide, ainsi que les autres, à connaître les modifications que vous avez apportées, tandis que -a est utilisé pour spécifier l'auteur. Le container_id est celui que vous avez noté plus tôt dans le tutoriel lorsque vous avez lancé la session interactive de Docker. À moins de créer des référentiels supplémentaires sur Docker Hub, le référentiel est généralement votre nom d'utilisateur Docker Hub.
Par exemple, pour l'utilisateur sammy, avec l'ID de conteneur d9b100f2f636, la commande serait :
docker commit -m "added Node.js" -a "sammy" d9b100f2f636 sammy/ubuntu-nodejs
Lorsque vous validez une image, la nouvelle image est enregistrée localement sur votre ordinateur. Plus loin dans ce tutoriel, vous apprendrez comment pousser une image vers un registre Docker comme Docker Hub pour que d'autres puissent y accéder.
L'énumération des images Docker affichera à nouveau la nouvelle image, ainsi que l'ancienne image dont elle est issue :
docker images
Vous verrez une sortie de ce type :
OutputREPOSITORY TAG IMAGE ID CREATED SIZE
sammy/ubuntu-nodejs latest 7c1f35226ca6 7 seconds ago 179MB
...
Dans cet exemple, ubuntu-nodejs est la nouvelle image, qui a été dérivée de l'image ubuntu existante à partit de Docker Hub. La différence de taille reflète les modifications apportées. Et dans cet exemple, le changement est que NodeJS a été installé. Donc la prochaine fois que vous aurez besoin d'exécuter un conteneur en utilisant Ubuntu avec NodeJS pré-installé, vous pourrez simplement utiliser la nouvelle image.
Vous pouvez également construire des images à partir d'un Dockerfile, qui vous permet d'automatiser l'installation de logiciels dans une nouvelle image. Cependant, cela n'entre pas dans le cadre de ce tutoriel.
Partageons maintenant la nouvelle image avec d'autres personnes afin qu'elles puissent créer des conteneurs à partir de celle-ci.

Étape 8 — Pousser des images Docker dans un référentiel Docker

L'étape logique suivante après la création d'une nouvelle image à partir d'une image existante est de la partager avec quelques amis choisis, le monde entier sur Docker Hub, ou tout autre registre Docker auquel vous avez accès. Pour pousser une image vers Docker Hub ou tout autre registre Docker, vous devez y avoir un compte.
Cette section vous montre comment pousser une image Docker vers Docker Hub. Pour apprendre comment créer votre propre registre Docker privé, consultez Comment configurer un registre Docker privé sur Ubuntu 14.04.
Pour pousser votre image, connectez-vous d'abord à Docker Hub.
docker login -u docker-registry-username
Vous serez invité à vous s'authentifier à l'aide de votre mot de passe Docker Hub. Si vous avez spécifié le bon mot de passe, l'authentification devrait réussir.
Remarque : Si votre nom d'utilisateur du registre Docker est différent du nom d'utilisateur local que vous avez utilisé pour créer l'image, vous devrez tagger votre image avec votre nom d'utilisateur du registre. Pour l'exemple donné à la dernière étape, vous devriez taper :
docker tag sammy/ubuntu-nodejs docker-registry-username/ubuntu-nodejs
Ensuite, vous pouvez pousser votre propre image à l'aide de :
docker push docker-registry-username/docker-image-name
Pour pousser l'image ubuntu-nodejs vers le référentiel sammy, la commande serait :
docker push sammy/ubuntu-nodejs
Le processus peut prendre un certain temps pour s'achever car il télécharge les images, mais une fois terminé, la sortie ressemblera à ceci :
OutputThe push refers to a repository [docker.io/sammy/ubuntu-nodejs]
e3fbbfb44187: Pushed
5f70bf18a086: Pushed
a3b5c80a4eba: Pushed
7f18b442972b: Pushed
3ce512daaf78: Pushed
7aae4540b42d: Pushed
...
Après avoir poussé une image vers un registre, elle doit être répertoriée sur le tableau de bord de votre compte, comme le montre l'image ci-dessous.
Nouveau listing d'images du Docker sur le Docker Hub
Si une tentative de push entraîne une erreur de ce type, c'est que vous ne vous êtes probablement pas connecté :
OutputThe push refers to a repository [docker.io/sammy/ubuntu-nodejs]
e3fbbfb44187: Preparing
5f70bf18a086: Preparing
a3b5c80a4eba: Preparing
7f18b442972b: Preparing
3ce512daaf78: Preparing
7aae4540b42d: Waiting
unauthorized: authentication required
Connectez-vous avec le docker login et répétez la tentative de poussée. Vérifiez ensuite qu'elle existe sur votre page de dépôt Docker Hub.
Vous pouvez maintenant utiliser docker pull sammy/ubuntu-nodejs pour tirer l'image vers une nouvelle machine et l'utiliser pour lancer un nouveau conteneur.

Conclusion

Dans ce tutoriel, vous avez installé Docker, travaillé avec des images et des conteneurs, et poussé une image modifiée sur Docker Hub. Maintenant que vous connaissez les bases, explorez les autres tutoriels de Docker dans la communauté DigitalOcean.

Source :